Now Playing Tracks

Carbonisés

Arte est une chaîne formidable (je ferai plusieurs posts à leur sujet). Mais le mieux, c’est de la regarder sur internet, car c’est là qu’on découvre toutes les perles qu’on n’a pas pu voir à la télé.

Ils ont diffusé récemment un documentaire sur le torchage (Carbonisés) et ses conséquences lors de l’extraction du pétrole. Il n’est plus diffusé gratuitement sur Arte +7, mais sera diffusé le 6 juillet 2012 (il devrait être de nouveau sur Arte + 7 peu après, puis en vidéo à la demande, je suppose). Néanmoins, voici les notes que j’ai pu prendre.

Les Européens consomment à eux seuls 2,5 milliards de litres de pétrole par jour. Dans les puits de pétroles, il y a du gaz naturel (principalement du méthane). Ce gaz nuit à l’extraction du pétrole. Deux solutions s’offrent alors au “producteur” de pétrole : récupérer ce gaz pour en faire quelque chose ou le brûler. En général, ce gaz est considéré comme inutile. Il est donc brûlé. Sa combustion génère 400 millions de tonnes de gaz à effet de serre (GES) par an, soit autant que toutes les voitures de France, du Royaume-Uni et de l’Allemagne réunies.

Outre l’émission de GES, le torchage a un autre problème : il nuit gravement à la qualité de vie des populations alentour. En effet, la combustion de ces gaz émet des gaz toxiques comme le benzène ou le monoxyde de carbone (CO). Du coup, autour des sites de torchage, les populations souffrent d’asthme, de cancer de la peau, de bronchites, des bébés naissent avec des anomalies congénitales (donc certains sont morts-nés), etc. Sans compter que le benzène a des conséquences sur l’ADN et donc sur les générations futures.

Dans le documentaire, ils se focalisaient surtout sur les conséquences au Nigéria, où Shell extrait du pétrole. Et ça ne profite absolument pas aux populations locales (au niveau santé évidemment, mais également d’un point de vue financier).

Il est à noter également que l’état nigérian a des intérêts dans l’industrie du pétrole. L’armée surveille donc les zones d’extraction. Lorsque des députés néerlandais (Shell est néerlandais), protégés par l’immunité diplomatique, se sont rendus sur place pour voir ce qu’il se passait, ils ont vite été empêchés par le service de sécurité.

Bien évidemment, des populations se sont insurgées contre l’extraction du pétrole. Le documentaire cite notamment le cas d’un village qui a porté plainte. Mais certains, manifestement achetés par Shell, se sont opposés à la plainte et des violences ont éclatées (genre on veut te couper la tête). D’ailleurs, le village a été brûlé. Il est à noter également que plusieurs activistes écologistes se sont faits tués ou ont été menacés de mort.

Pour terminer courtement, le documentaire cite également le cas de la Russie, peu pressée de mettre fin au torchage. Il montre également que l’Equateur a nationalisé sa production de pétrole et du coup a mis fin (ou presque) au torchage : ils récupèrent le gaz pour en faire autre chose. Du coup, leurs émissions de GES baisse et ils s’enrichissent grâce aux droits à polluer (je ne suis pas fan de ces droits à polluer).

Voilà. Je vous encourage donc à aller voir ce documentaire.

Dernières boules puantes avant l’élection

Je profite de la plainte de Mélenchon envers le journal Metro pour avoir publié une photo de lui avec El-Assad, le dictateur génocidaire de Syrie, pour vous donner le lien vers le point de vue du candidat sur les différentes boules puantes qu’on lui a jeté ces derniers temps.

Si les opposants à Mélenchon n’ont que ce genre de pratiques pour convaincre leurs électeurs, c’est que vraiment, leur programme ne vaut rien, car en lui-même, il n’est pas capable de convaincre. Et si l’un d’eux arrive au pouvoir, il faudra vraiment s’inquiéter car leurs programmes ne pourront pas mentir face à la réalité, quelques soient leurs opposants.

A présent et plus que jamais, je ne crois plus les médias quand ils parlent des candidats, même le Canard enchaîné. Je préfère aller à la source.

A noter, cet article intéressant d’Acrimed sur les insultes des journaux et des éditorialistes envers Mélenchon (souvent malhonnêtement comparé à un animal ou à un être primitif avec ses grognements, ses vociférations, etc.).

Hollande et ses propositions sarkozystes

Hollande est souvent cité comme l’opposant principal de Sarkozy. Il a cependant adopté des postures très proches de Sarkozy :

  • En s’abstenant lors du vote du traité de Lisbonne, il a trahi le peuple et laissé passer un projet cher à Sarkozy, qui lui aussi, a trahi le peuple. Bayrou, de même.
  • Lors du vote sur le MES, il s’est là aussi abstenu, laissant passer un traité absurde et dangereux porté par Nicolas Sarkozy et qui nous prive d’une partie de notre souveraineté budgétaire
  • Il souhaite donner du sens à la rigueur. Je ne sais pas trop ce que cela signifie, mais il y a le mot rigueur. Que dit Sarkozy à ce sujet ? Plein de trucs ineptes et flous qui veulent dire plus ou moins la même chose (propositions 3, 5, 15 et 16 notamment) : la rigueur. Il est à noter que ce genre de politiques à la noix sont désastreux d’un point de vue social (quelques exemples ici et ). Si Hollande se dit de gauche, c’est à dire pour le progrès social, pourquoi souhaite-t-il mettre en place une politique de régression sociale ? C’est complètement contradictoire !
  • 5% du programme de Hollande concerne la protection de l’environnement (3 propositions sur 60) et Sarkozy, aucune, alors qu’on est en train de vivre des bouleversements environnementaux et énergétiques capables de mettre à terre notre société. Hallucinant !
  • Les deux veulent que la France reste le toutou bien docile dans le commandemant intégré de l’OTAN, dans les faits, surtout dirigés par les Etats-Unis.
  • Sarkozy a souhaité le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. On pourrait s’attendre à ce que Hollande revienne sur cette mesure. Ben non. Il ne fera que l’arrêter (proposition 10 de son programme). Et comme il nous prend pour des idiots et veut se faire passer pour un gauchiste, il souhaite embaucher 12 000 fonctionnaires dans l’Education nationale et 1 000 policiers et gendarmes, sans augmenter le nombre total de fonctionnaire. Comment fait-il ? Il compensera par le remplacement d’un fonctionnaire sur deux environ dans les autres ministères (Canard enchaîné du 11/04). Admirez l’entourloupe.
  • La fameuse baisse de la TVA pour la restauration ? Il veut la garder (notamment dans le Canard enchaîné du mercredi 11/04. Le PS s’était pourtant battu contre (à raison), car elle allait creuser le déficit. J’en profite pour dire que j’ai su quand la TVA a baissé dans ce domaine, mais je n’ai pas entendu grand chose quand il a remonté…
  • Les franchises médicales ne seront pas supprimées tout de suite, alors que c’était aussi un des chevaux de bataille du PS quand Sarkozy a mis en place cette mesure.

Certes Hollande n’est pas Sarkozy (par exemple, il ne propose pas de débat sur la laïcité ou l’immigration), mais néanmoins, ses mesures me donnent l’impression qu’il n’est pas très différent de Sarkozy. A quoi cela sert-il de s’opposer à notre président-candidat en votant Hollande si c’est pour retrouver quasiment la même politique ?

On critique souvent la Chine pour son manque de démocratie et son parti unique et sa propagande officielle. Dans les pays occidentaux, nous avons plusieurs partis (UMP, Modem, PS) qui disent tous plus ou moins la même chose, et dans le sens de la propagande des médias qui n’est rien d’autre que du lavage de cerveaux en liberté.

Pourquoi je vais voter Mélenchon: Ancien libéral, écœuré par le monde du travail, je voterai Mélenchon

pourquoimelenchon:

J’ai 30 ans, je travaille dans le privé depuis 6 ans, et je fais partie des 5% des contribuables français qui paient le plus d’impôts. Mes intérêts devraient me conduire à voter pour le candidat PS ou UMP à l’élection présidentielle. Mais le 22 avril, je ne voterai ni pour François Hollande, ni…

Pourquoi je vais voter Mélenchon: Ancien sarkozyste, je vais voter Mélenchon

pourquoimelenchon:

Cela peut sembler paradoxal d’avoir soutenu la candidature du Président sortant en 2007 et de défendre aujourd’hui celle du candidat du Front de Gauche, à savoir Jean-Luc Mélenchon. Pourtant, ça ne l’est pas en vérité.


En 2007, j’ai cru au volontarisme de Nicolas Sarkozy, son envie de bousculer…

Je me retrouve un peu dans ce texte (à la différence que j’ai voté Bayrou puis blanc au 2ème tour en 2007).

Hollande, Bayrou et la rigueur

Lien pour les naïfs qui s’apprêtent à voter pour Hollande et Bayrou.

A noter ces passages de Jérôme Cahuzac (PS), pour ceux qui ne comprennent pas que Hollande appliquera une politique de rigueur :

Pour annuler le déficit public en 2017, il faut un effort de 4 à 5 points de PIB (c’est-à-dire entre 80 et 100 milliards d’euros. On apprécisera l‘“effort”)

(…) une économie de 50 milliards d’euros. Clairement, cet objectif interdit la création nette de postes dans la fonction publique d’Etat pendant le prochain quinquennat (pour ceux qui croyaient qu’il allait revenir sur la décision de Sarkozy de réduire le nombre de fonctionnaires)

Jean Peyrelevade, dans le même genre, est pas mal aussi :

(…)nous sommes prêts à faire de 30 à 40 milliards d’économies en trois ans sans bloquer en valeur les salaires des fonctionnaires ou les pensions des retraités. Comment ? En réduisant les dépenses de protection sociale (550 milliards) et celles des collectivités locales (250 milliards). Il n’est pas question pour nous de revenir sur les 62 ans ou de renoncer aux économies possibles sur l’assurance-maladie, par exemple en jouant sur les consommations excessives de médicaments, en rationalisant la carte hospitalière ou en s’attaquant à la question de l’organisation des urgences.

Aaah vivement la rigueur, qu’on se saigne ! En attendant, en Grèce, un pharmacien de 77 ans, criblé de dettes, s’est suicidé.

Le dérèglement climatique plus rapide que prévu

Une nouvelle parue récemment suite à un article paru dans la revue Nature qui montre que le dérèglement climatique pourrait être plus rapide que prévu. Et ce n’est pas la seule dans ce sens. Pour Yvo de Boer, ancien secrétaire exécutif de la Convention cadre sur le changement climatique de l’ONU (UNFCCC), il est illusoire de limiter le réchauffement climatique mondial à 2°C.

C’est une nouvelle alarmante mais qui pourtant n’a pas vraiment fait l’actualité, dans les médias principaux surtout. Pour information, le RAC-F a publié un dossier très bien fait sur les conséquences du dérèglement climatique.

Il est évident que si nous n’avons jusqu’à présent pas réussi à résoudre ce problème, c’est qu’il faut trouver d’autres solutions, nettement plus audacieuses, que celles que nous avons trouvées. Et réorienter une économie ne se fait pas en réduisant les dépenses (un exemple, pendant la 1ère guerre mondiale).

To Tumblr, Love Pixel Union